Les projets sur la Bourbre : contexte et avancement

     Contexte des projets

La Bourbre est un cours d’eau globalement très aménagé, notamment en aval où son tracé est rectiligne, avec des secteurs rectifiés et endigués comme l’illustrent les photos ci-dessous. Ces caractéristiques font d’elle une rivière dans un état dégradé d’un point de vue de sa qualité physique. Or, la qualité physique d’un cours d’eau est un élément aussi important que la qualité de l’eau elle-même.

 photos

 La Bourbre dans la traversée de La Verpillière

 

Ainsi, le programme du contrat de rivière, que porte le SMABB, prévoit des actions concrètes visant à redonner à la Bourbre des caractéristiques d’un cours d’eau dit « naturel » pour que le territoire bénéficie d’une rivière en bon état. L’ensemble de ces actions (diversifications des écoulements, adoucissement et végétalisation des berges, « méandrage » du lit…) peut être englobé dans la notion de renaturation (cf. Le programme de restauration physique de la Bourbre ).

 

Un linéaire de près de 15 km et traversant 8 communes est identifié comme prioritaire pour cet objectif de restauration physique. Un premier tronçon correspond à la traversée de Bourgoin-Jallieu, L’Isle d’Abeau, Vaulx Milieu et Villefontaine ; un second, dans la continuité du premier, se prolonge jusqu’à la commune de Chamagnieu incluse (voir carte ci-dessous). Cette subdivision doit permettre de prendre en compte les caractéristiques hydrologiques et sédimentaires particulières de chacun de ces deux secteurs, ainsi que les enjeux qui leurs sont propres.

 carte 2

Pour le secteur aval, nommé « secteur confluence Bourbre / Catelan », le SMABB est le maître d’ouvrage unique pour le projet de renaturation. En revanche, le syndicat s’est associé avec la Communauté d’Agglomération Porte de l’Isère (CAPI) pour mener les opérations sur le secteur amont (secteur « Bourgoin / Villefontaine ») afin d’intégrer au projet les prescriptions de la mesure compensatoire de la station d’épuration de Bourgoin-Jallieu. Cette mesure, réclamée à la CAPI par l’autorité administrative en 2009, doit permettre de compenser l’impact du rejet de la station, trop important en période de basses eaux. Il s’agira de restaurer la capacité d’autoépuration de la rivière en améliorant sa qualité physique.

 

     Avancement des projets

Entre 2012 et 2014, le SMABB, avec l’aide de ses partenaires (Agence de l’Eau Rhône-Méditerranée, Région Rhône-Alpes, ONEMA, DDT Isère) a mis en place les bases de ces projets en favorisant la participation de tous les acteurs du territoire (communes, agriculteurs, associations, Syndicat des Marais de Bourgoin…). Ainsi, les nombreux échanges ont permis d’identifier d’une part les potentialités de diversification de la rivière et d’autre part les enjeux du territoire que le SMABB devra prendre en compte. Pour les deux secteurs, l’étude de conception est aujourd’hui en cours. Elle constitue l’étape finale de la définition concrète des projets, la suite étant la mise en œuvre des travaux.

 

 frise

 

Syndicat Mixte d’Aménagement du Bassin de la Bourbre
6 place Albert Thévenon - 38110 La Tour-du-Pin
Tél : 04 74 83 34 55
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.