Mesures agroenvironnementales des Marais de la Tour

Mesures agroenvironnementales des Marais de la Tour

Le SMABB est opérateur agroenvironnemental sur les zones humides du bassin versant.

En 2011, dans le cadre du plan de gestion porté par la Communauté de Communes des Vallons de la Tour sur les « marais de la Tour », le SMABB a conduit, en concertation avec les exploitants agricoles, des mesures agroenvironnementales territorialisées, avec un double objectif :

-  Améliorer la qualité de l’eau de la Bourbre et de sa nappe d’accompagnement ;

-  Préserver et recréer des milieux humides favorables à la biodiversité.

La zone humide des marais de la Tour couvre un espace de 174 ha en milieu périurbain, sur les communes de CESSIEU, SAINT-JEAN-DE-SOUDAIN et ROCHETOIRIN.

Elle est composée à proportions équivalentes de terres agricoles et de surfaces boisées. Malgré l’emprise de l’urbanisation et l’axe autoroutier qui travers la zone humide, le site se distingue pour son intérêt patrimonial et sa capacité de régulation des crues de la Bourbre.

MdlT limiteZH

> Aperçu du marais depuis le chemin de Pont Rouge.

Afin de stopper la dégradation de ce site jugé « stratégique » par le SAGE de la Bourbre, la Communauté de Communes des Vallons de la Tour a entrepris en 2009 la réalisation d’un état des lieux des fonctionnalités du marais, puis un programme d’actions qui fut le préalable à l'actuel plan de gestion.

MdlT PrairieFauche

Opérateur agroenvironnemental du Contrat de Rivière, le SMABB a réalisé en 2010 une enquête auprès des 10 exploitations agricoles présentes sur les 65 ha de surface agricole utile (SAU) du site. Il s’agit pour la majorité d’exploitations de polyculture-élevage qui valorisent le marais pour la production fourragère (prairies de fauche et culture de maïs).

Une fois les enjeux patrimoniaux de la zone humide et le dispositif des mesures agroenvironnementales territorialisées (MAET) exposés, des cahiers des charges d’une validité de 5 ans ont été établis pour guider les agriculteurs vers des pratiques favorables à l’environnement et économiquement acceptables.

Les actions visent par exemple à reconvertir des terres cultivées en prairies, réduire l’apport d’engrais, retarder les dates de fauche pour préserver la faune et la flore ou encore à entretenir de manière raisonnée les haies. En échange de ces changements de pratique, une indemnité annuelle est versée à l’exploitant sur la durée du contrat de la MAET (5 ans).

Sur les 7 exploitations finalement éligibles au dispositif, 6 contractualiseront ces mesures et auront permis d’atteindre un objectif ambitieux : mettre en œuvre des pratiques agroenvironnementales sur 85% de la surface contractualisable.

Le coût du projet, d’un montant de 59 292 €, est financé à 100% par des aides publiques : fonds européens (FEADER) à hauteur de 55% et Conseil Régional de Rhône-Alpes à hauteur de 45 %.

Syndicat Mixte d’Aménagement du Bassin de la Bourbre
6 place Albert Thévenon - 38110 La Tour-du-Pin
Tél : 04 74 83 34 55
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.