21/01/2020

Le Contrat unique pour la préservation et la restauration des milieux du bassin de la Bourbre, vise à garantir et restaurer les fonctionnalités des continuités écologiques en faveur de la biodiversité.

Signé en décembre 2017 pour une période de 5 ans et piloté par le SMABB, il regroupe 59 projets portés par 24 partenaires locaux pour un montant total de 16 millions d’euros.
Ce mardi 14 janvier, le comité de pilotage du Contrat unique et la Commission locale de l’eau étaient réunis pour faire le bilan à mi-parcours des actions prévues. A la fin 2019, 48% des actions prévues sont réalisées ou en cours de réalisation.

La deuxième moitié du contrat, qui s’étendra jusqu’en 2022, verra la mise en place de nombreuses réalisations majeures pour les corridors écologiques du territoire : plantation de haies, restauration de zones humides et de cours d’eau, passages à faunes et à amphibiens, aménagements de seuils, créations de mares etc.

Au total, 86% des actions prévues dans le cadre du Contrat unique entraîneront des aménagements.